Une alternative aux maisons de retraites !

Le modèle habitat séduit de nombreux seniors, qui aspirent à un mode de vie collectif ou chaque retraité a son rôle à jouer.
 
Les locataires ou colocataires seniors n’y sont pas « accueillis », ils sont réellement chez eux.

L'habitat « Accompagné, Partagé et Inséré dans la vie locale », a pour objectif principal de permettre de « vivre chez soi sans être seul » 

L’habitat partagé collectif pour Seniors

est une solution de logement, à titre de résidence principale, pour les retraités ou futurs retraités. Cette forme d’habitat constitue une alternative entre la vie à domicile (résidence principale actuelle) et l’accueil dans un établissement (type EPADH). Les seniors y vivent dans des espaces privatifs, tout en partageant des espaces communs et un projet de vie sociale, dans un environnement adapté et sécurisé pour retraités.

À proximité des services :
publics
transports
commerces
sanitaires
sociaux
médico-sociaux
L’accès à ces services d’aide à domicile en Guadeloupe peut s’organiser de deux manières :

Système « mixte »

une partie des services est mise en commun et une offre complémentaire peut répondre aux besoins particuliers de la personne.

Choix « à la carte »

de prestations individualisées

Les fonctions d’aide à la vie quotidienne, lorsqu’elles sont mutualisées dans leur exécution
Couple senior heureux

 - certains « actes de la vie quotidienne » qui peuvent être réalisés de manière collective : préparation et prise en commun des repas par exemple.
- une partie de l’accompagnement à la vie sociale : sorties, courses ou promenade par exemple.
veille, sécurisation, « présence responsable ».

Les avantages de l’habitat partagé pour retraités

  • La vie « chez soi » de chaque habitant

  • La gestion libre, par chacun, de son rythme de vie, des personnes qu’il invite, de ses allées et venues

  • La mise en commun, entre habitants en Guadeloupe, de plusieurs moments de vie quotidienne

  • La participation à la décision pour tout ce qui est mis en commun,

  • L’ouverture sur le voisinage, l’activité et les ressources de l’environnement local.